Retour sur le Congrès ITS World de Montréal

novembre 06 2017

La 24e conférence ITS World se tenait à Montréal du 29 octobre au 2 novembre dernier. L’événement regroupait les plus grands experts et manufacturiers du domaine du transport intelligent au monde. Les 5 500 congressistes présents ont pu visiter plus de 450 exposants internationaux. Des démonstrations terrain de véhicules autonomes faisaient également partie de l’événement.

FPInnovations y était bien représentée avec un kiosque sous le chapiteau du Gouvernement du Québec présentant de l’information sur son initiative Foresterie 4.0 ainsi que le projet de développement de navette autonome Alfred-Nobel.

Jan Michaelsen et Yves Provencher étaient parmi les conférenciers. Alors que toutes les éditions précédentes de la conférence se concentraient sur les véhicules légers, la conférence de Montréal abordait, pour la première fois, le thème des camions lourds commerciaux. Une journée complète a été consacrée aux véhicules lourds autonomes et particulièrement aux systèmes coopératifs de circulation en peloton (ou « platooning »). On y a notamment appris qu’aux États-Unis, des opérations commerciales de ces systèmes seront en vigueur dès 2018.
Chez nos voisins du sud, sept États ont spécifiquement adopté une législation pour permettre les convois automatisés sur une base commerciale, alors que deux autres ont autorisé les essais ou les programmes pilotes. De plus, treize autres États ont des règles de distance inter-véhiculaire qui permettraient le « platooning ». On trouve des plans de mise en service de ces systèmes sur une base commerciale dès 2018 juste au sud de la frontière canadienne, soit au Michigan. Qu’est-ce qui se fait au Canada en termes de concurrence?

 

 

 

 

 

 

 

Les États ayant une orientation claire en matière de convois automatisés de camions: première étape vers les véhicules totalement autonomes (Bill Kramer – Multistate insider -26 juillet 2017)

Il y a d’ailleurs eu une démonstration de « platooning » inter-frontalier entre le Michigan et l’Ontario en 2017. Les camions en convoi automatisé sont donc à nos portes!

Il faut toutefois admettre que, lors de la conférence, aucun des invités  n’envisageait la présence de camions lourds sans conducteurs avant de nombreuses années.